Alcools, pains, sucreries…. Vous souhaitez faire sauter les verrous de votre cerveau pour perdre vos kilos en trop.

En finir avec les régimes yoyo, le sentiment de culpabilité et le sentiment d’échec dans la perte de poids. C’est possible ! Cela dépend de vous. Nous allons vous donner des indications, des principes qui vous permettront d’obtenir le résultat désiré.

Fixez-vous un objectif accessible ;

Identifier les aliments vis à vis desquels vous avez du mal à résister ou une attitude addictive (fromage, beurre, cola, sirop de glucose, alcool). Acceptez le principe que votre corps, votre métabolisme ne vous pardonnera pas une énième frustration.

Gagnez votre 1ère manche !

La solution continuez à acheter et stocker les aliments « plaisirs », source de gras, de sucres et de prise de poids non contrôlée. Par exemple, si vous êtes amateur de bière, ayez des bières dans votre frigidaire. Une envie ? Allez dans votre frigidaire, prenez votre bière mais ne l’ouvrez pas. Regardez là pour que votre cerveau l’identifie, accepte de ne pas en avoir envie et remettez-la dans votre réfrigérateur. Votre cerveau aura l’information qu’il n’y a pas de manque puisque vous en avez. 1ère manche gagnez !

Gagnez votre 2ème manche !

Eliminer les aliments type sucres, gras… Sur le long terme, les régimes diététiques ne marchent pas si on ne se rééduque pas ! Il ne faut pas simplement compter les calories, il faut également avoir une alimentation qui ne soit pas chargée en sucres et en gras rapidement libérables. L’énergie absorbée par votre alimentation doit être légèrement inférieure à votre consommation d’énergie. Votre corps doit produire une tonicité musculaire en pratiquant un sport, par exemple en marchant (+de 10 000 pas par jour).

Evitez les réfrigérateurs vident ! Réorganiser votre alimentation,  éliminer les sources de gras, de sucres rapides (pâtisseries, glaces, sodas) et remplacer les par des aliments à digestion longue (légumes crus, viande blanche et rouge en évitant la réaction de « Maillard* »). Important, il faut cependant apporter à votre corps la dose journalière dont il a besoin.

Se réconcilier avec son corps et son esprit. Il faut se construire une force mentale pour avoir un rapport à la nourriture simple et sans stress. Il est normal d’avoir faim à certains moments. C’est une situation action=résultat. Dès que votre corps ressent le besoin de recevoir des graisses et des sucres (des protéines),  il déclenchera l’alarme, et il vous le fera savoir. Arrêtons de manger à tout instant.

Sortez du sentiment d’échec et vivez dans l’équilibre et l’harmonie avec votre corps. Réconciliez-vous avec votre comportement alimentaire et physique.

→ Mise en place quelque chose de simple, viable et dans la durée.

La mémoire du corps et l’éducation familiale finissent dans nos assiettes :

On a tendance à manger en quantité importante sans que pour autant cette quantité soit nécessaire pour le corps. Notre corps est conçu naturellement pour s’alimenter quand il en a besoin et s’arrêter quand il n’a plus de besoins : prenez l’exemple des bébés, ils repoussent le biberon lorsqu’ils sont rassasiés ; a contrario,  il n’est pas rare de vouloir faire finir une assiette à un enfant. Cette alimentation non nécessaire mais artificielle est due à notre mode de vie, à notre éducation… Idem, demandez à  votre entourage de ne pas vous reprocher vos petits écarts ou un manquement à votre programme. Tout simplement, cela créera un effet immédiat de rébellion, et vous risquez de lâcher prise.

Il est important de trouvez vos propres clefs dans la prise de conscience de votre « problème » :

1/ Fixer un objectif : ne visez pas un poids inférieur à votre poids d’équilibre ;

2/ Identifier les causes du stress ;

3/ Réorganiser votre alimentation ;

4/ Réconciliez-vous avec votre mental.

Le conseil le plus important : cuisinez vous-même vos plats, incorporez de nouveau légumes, mettez de la couleur dans votre assiette, vous mangerez moins. Et prenez votre temps pour manger : mâcher, mâcher, mâcher….

Pour vous, nous avons mis au point pour vous TERRAFOR®2 Contrôle du poids, il n’est pas indispensable pour obtenir votre résultat minceur ou silhouette. Votre volonté devrait suffire mais si vous le souhaitez TERRAFOR®2 peut vous apporter une aide importante à savoir l’absorption des graisses et des sucres tout en restant joviale et de bonne humeur.

L’opuntia Ficus Indica, connue depuis des milliers d’années en particulier chez les Incas, est micronisée afin d’augmenter son large spectre d’absorption hydrophile et lipophile. Cette action  aura pour effet d’extraire une partie des sources qui sont à l’origine de la formation des graisses et sucres.  Mais ajoutez à l’Opuntia Ficus Indica, l’inositol activé avec l’acide folique et vous obtiendrez un confort psychologique qui est un vrai plus.

TERRAFOR®2 n’est pas indispensable pour réussir votre régime diététique ou minceur mais il vous soutiendra dans votre prise alimentaire.

Si votre objectif est de modifier votre silhouette et/ou votre comportement alimentaire, vous devriez  trouver dans ces quelques lignes une aide précieuse.

* Qu’est-ce que la réaction de Maillard ?

Pour faire simple, la réaction de Maillard est une réaction chimique entre des acides aminés et des sucres, contenus dans les protéines des aliments. Cette réaction se traduit par une coloration plus ou moins brune, elle suppose donc une température assez élevée, environ 110/115°. Elle permet d’apporter de la couleur et d’enrichir le goût de certaines préparations, même si elle reste contestée pour notre santé.